Linux embarqué, Linux temps réel

Ce document a pour but de présenter les caractéristiques essentielles du bus/réseau de terrain CAN (Control Area Network).

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Présentation

Présentation des solutions techniques pour la mise en œuvre de Linux dans l'univers des systèmes embarqués :
- Linux embarqué : Les concepts. L'offre aujourd'hui.
- Le Temps réel et Linux. Les concepts. L'offre aujourd'hui.
Pour pouvoir ensuite se poser les bonnes questions avant d'opérer le bon choix.

II. Sommaire

  1. Introduction
  2. Linux embarqué : Linux pour l'embarqué

    1. Le phénomène Linux embarqué
    2. Les offres Linux embarqué
    3. Quand le matériel rejoint le logiciel
  3. Le temps réel sous Linux

    1. Introduction
    2. Les patchs préemptifs
    3. Les offres Linux temps réel
    4. Présentation détaillée de RTLinux
  4. Bilan

III. Téléchargement

Téléchargez le cours au format PDF (2 Mo, 44 pages) en mode FTP.

Si le lien précédent ne fonctionne pas, utilisez le mode HTTP de secours.

Pour lire les documents au format PDF, vous pouvez utiliser le logiciel Adobe Acrobat Reader.

IV. L'auteur

L'auteur Patrice Kadionik est ingénieur en Télécommunications-Réseaux de formation. Il est actuellement Enseignant Chercheur à l'ENSEIRB et est responsable de l'option Systèmes Embarqués. Pour plus d'informations, rendez-vous sur sa page personnelle.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2005 Patrice Kadionik. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.